Elodie Grossi : Aliénation et émancipation dans les asiles ségrégués du sud des États-Unis – racialisation, travail forcé et résistance des patients

Entre 1870 et 1910, de nombreux hôpitaux psychiatriques et asiles ouvrirent dans les États du Sud des États-Unis. Ces institutions avaient la particularité de traiter des patients noirs et blancs dans des espaces distincts. En s’appuyant sur des documents d’archives rassemblés en Louisiane, en Virginie et en Caroline du Nord révélant le quotidien des patients, il sera question de dévoiler les modalités de traitement des internés noirs par rapport aux activités proposées à leurs homologues blancs, dans ces institutions régies exclusivement par l’autorité médicale blanche.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.